Propos sur le Montois
Accueil

 

Retour

 

        

La région du Montois, du bas-latin Montesius (pays montueux) est situé sur la rive gauche de l'Auxence, donc hors limite de la baronnie de Bray-sur-Seine. Le montois (au livre des vassaux: Montioz, après 1221) n'eut aucune importance au point de vue politique et administratif.

Il semble qu'un seigneur de la région, ait décidé de bâtir un château sur l'un des points élevés du secteur sud de ce territoire.

La localité qui s'établit sur le versant nord de la colline prit le nom de Mons, bien évocateur du lieu.

la tradition qui rapporte la prédominance de Mons et qui paraît considérer cette localité comme ayant été une sorte de capitale ou chef-lieu du Montois, serait une erreur. C'est le château qui est important et non le village à ses pieds. De l'avis de tous les auteurs érudits qui ont étudié cette région, il n'y a jamais eu de province du Montois, quoique ait put prétendre F.A. Delettre.

Suivant le souhait de la reine de France, le Montois proprement dit est devenu une baronnie qui appartint, à partir du IXè siècle, aux chanoine de Tours.

Ainsi, les chanoines de Saint Martin de Tours eurent-ils pour mission de christianiser le Montois, étendant même leur influence sur de nombreux villages des environs.

Eglise Donnemarie.jpg (303123 octets)    village1085.jpeg (538105 octets)    Image_1060.jpeg (73885 octets)

Eglise et cloître de Donnemarie en Montois

Il semble que le doyen de cette communauté aurait, en outre, eu le titre de baron du Montois. Toutefois, selon les documents officiels, le Montois dépendait administrativement de la Grosse Tour de Bray, ce qui laisse à entendre que le Montois était rattaché à la baronnie de Bray.

Nous présumons que les chanoines de Saint Martin de Tours auraient édifié, sur le flanc sud de la colline du Montois, vers le Xè siècle, un premier édifice religieux sous le vocable de Donna maria, ou Dona Maria, selon l'évolution du latin de l'époque.

Avec le temps, le bâtiment prit de l'importance, profitant des styles successifs en usage, tandis que le vocable passant du latin au français devint Donnemarie, baptisant ainsi la localité groupée autour de son église. C'est alors que Donnemarie-en-Montois devint le chef lieu de la région, comprenant Thenisy-en-Montois, Sognolles-en-Montois, Mons-en-Montois et Cessoy-en-Montois.

Mons en Montois.jpg (43253 octets)

Tour de l'église de Mons en Montois

Pour clore ces propos, nous évoquerons la fin du périple que Catherine de Médicis fit effectuer à son fils Charles IX, en 1565, pour lui faire découvrir son royaume. En fin de parcours, ils furent reçus à Noyen-sur-Seine par de Kernevenoy (dit Carnavalet), seigneur du lieu; puis le lendemain, après un court arrêt à Bray-sur-Seine, ils furent accueillis par Pierre Thierry, seigneur de Mons-en-Montois et possesseur du château que nous avons évoqué au début de ces propos.