Chapitre V
Accueil

 

Retour

5

FORMATION DU COMTE DE CHAMPAGNE

 

        

Au temps de l'Empire romain, pour administrer un territoire aussi vaste, on l'avait divisé en région dénommées diocèses, à le tête de chacun desquels était un magistrat, romain ou grec, appelé évêque qui était chargé de l'inspection et du contrôle dans la province qui lui était attribuée. En 923 D'autre part, divers officiers attachés au service de l'Empereur, ou des chefs militaires commandant une province, avaient le titre de comte. Il convient ici de rappeler qu'en général, les peuples conquis demeuraient sur leur territoire qui devenait un diocèse de l'Empire.

C'est ainsi que la région qui nous intéresse plus particulièrement, étant en pays Sénon, resta incluse dans le diocèse de Sens, et que le pays voisin à l'Est, en pays tricasse, fut maintenu dans le diocèse de Troyes.

Après la dislocation de l'Empire romain les divisions administratives restèrent en place, et le Christianisme s'étant implanté, les chefs religieux, par analogie, prirent le titre d'évêque et conservèrent le terme de diocèse à leur territoire.

           

Cependant, sur le plan de l'administration civile, les seigneurs s'arrogèrent des prérogatives qui n'eurent pas toujours l'assentiment des souverains, et durant plus de deux siècles l'esprit de propriété supplanta le sens de l'Etat. Il fallut attendre le règne de Charlemagne pour voir apparaître les premiers comtes bénéficiaires. A ce moment, il arriva que plusieurs diocèses soient réunis pour former une région administrative.

Le comté est, à l'origine, la terre de juridiction d'un comte. Ainsi, de l'union des pays des Tricasses, des Rémi, des Cataluni, fut formé le comté de Champagne dont le premier comte fut Aldraume. Après lui, en 854, Eudes de France, fils de Robert le Fort, fut le premier des comtes héréditaires.

En 923 commence la lignée des comtes de Champagne avec Herbert de Vermandois qui avait acquis la Champagne par son mariage avec Adèle, petite-fille de Robert Ie Fort, et nièce de Eudes de France. Il mourut en 943. Il était descendant direct de Charlemagne, par la branche de Pépin roi d'Italie, et il eut au moins huit enfants dont Liegeard, épouse de Thibault le Tricheur, lui-même descendant direct de Charlemagne, par la branche de Charles le Chauve. Thibault le Tricheur fut comte de Blois, de Chartres, de Tours, de Beauvais, et de Meaux.

Il prit part à toutes les grandes affaires de son temps, seconda le duc de France, Hugues le Grand et les seigneurs de la maison de Vermandois, dans tout ce qu'ils firent contre Louis IV d'Outre-Mer, fut lui-même geôlier du roi, et mérita par une foule de perfidies le surnom que lui donnèrent ses contemporains.